L'équipe de la RDN vous souhaite une bonne année 2021 !           

Juin 1971 - n° 301

Conférence donnée le 8 février 1971 à l'Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN). Lire la suite

  p. 883-903

Face aux besoins énergétiques de la France qui iront croissant au cours de la décennie, le nucléaire apparaît déjà comme une énergie compétitive et sûre, alors que l'approvisionnement pétrolier est de plus en plus dépendant des aléas de l'importation. Il faut cependant prendre conscience des limites de cette nouvelle forme d'énergie : pour longtemps encore en effet, la consommation se fera à partir des combustibles et des carburants, l'électricité n'intervenant que pour 22 %. Or le nucléaire ne s'applique pour l'instant qu'à la production d'électricité. Le doublement, prévu d'ici 1980, de nos besoins en pétrole n'en rend que plus nécessaire et plus urgent l'effort à accomplir pour « nucléariser » au maximum le secteur de la production d'électricité. Lire la suite

  p. 904-918

L’industrie aéronautique américaine connaît actuellement certaines difficultés dans la conception et la production des appareils militaires exportables. La Grande-Bretagne n’est pas, à cet égard, dans une situation meilleure. La crise de Rolls-Royce a révélé ses faiblesses, notamment dans un domaine où on la créditait de quelque avance. Ainsi s’élargit le créneau ouvert, sur le marché mondial, à notre propre industrie aéronautique. L’auteur souhaite qu’une aussi favorable conjoncture soit exploitée. Si, ces dernières années, d’importants investissements ont été consentis au profit des programmes civils, il ne faudrait pas compromettre les chances qui s’offrent maintenant à l’industrie aéronautique française en réduisant d’autant les crédits alloués au secteur militaire en pleine expansion. Lire les premières lignes

  p. 919-937

Au moment où s'ouvre à Washington la phase décisive des négociations INTELSAT, l'organisation internationale de télécommunications par satellites, il nous a paru intéressant de rappeler à nos lecteurs l'importance de ces négociations dont l'enjeu n'est rien moins que l'indépendance et le rayonnement de notre pays sur le plan de l'information par satellites de télécommunications et de la diffusion télévisée de la culture. C'est aussi l'avenir de la production européenne de télécommunications spatiales qui se joue, et notamment celui du satellite franco-allemand Symphonie.

  p. 938-955

Nul ne peut plus ignorer le rôle nouveau de l’information – donc de l’informatique – dans le monde actuel. Mais, s’il est clair que l’ordinateur est sans doute indispensable à l’homme pour reprendre le contrôle d’un monde dans lequel il a si imprudemment libéré le mégawatt ou la mégatonne, le mythe, soigneusement entretenu par ceux qui en vivent, demeure largement impénétrable pour le profane. L'auteur s’est fait l’écho (dans un livre publié aux éditions Robert Laffont : L’homme informatifié) des inquiétudes que peut susciter l’irruption triomphante de l’ordinateur dans notre civilisation. C’est le sujet même de sa conférence donnée le 21 décembre 1970 devant la 84e promotion de l'École supérieure de Guerre. Lire la suite

  p. 956-975

Le 7 mai 1939, un groupe de sept officiers, composé de deux généraux de l’armée de l’air et de cinq officiers des troupes coloniales (1), débarquait à Kunming venant de France, via l’Indochine, par le chemin de fer du Yunnan. Lire les premières lignes

  p. 976-985
  p. 986-991
  p. 992-998
  p. 999-1011

Chroniques

  p. 1012-1019
  p. 1020-1023
  p. 1023-1032
  p. 1032-1038
  p. 1039-1044
  p. 1044-1047

Bibliographie

Gabriel Ardant : Histoire de l’impôt. T. I : De l’Antiquité au XVIIsiècle  ; Éditions Fayard, 1971 ; 634 pages - M. T.

Chaque chapitre, chaque page presque, de cette longue mais très intéressante étude nous fait découvrir avec étonnement l’influence qu’une simple exigence comme celle de lever l’impôt a pu avoir sur l’histoire générale de l’humanité, sur son histoire politique aussi bien que sur son histoire économique : on apprend ainsi que l’histoire de l’État est intimement liée à celle de l’impôt, le système fiscal constituant cette charnière indispensable entre l’infrastructure économique et la structure politique. Lire la suite

  p. 1048-1048

Édouard Bonnefous : L’homme ou la nature ?  ; Éditions Hachette, 1970 ; 466 pages - Jean Némo

La longue énumération des effets nocifs de l’activité débordante des hommes remplit les pages de ce gros volume. Elle est monotone, malgré l’importance et l’intérêt du sujet. Elle est désespérante aussi, car l’auteur n’indique guère de remèdes contre la pollution des océans, de l’atmosphère des villes, des rivages, des rivières, contre la déforestation, contre la disparition des espèces animales… la dégradation de notre environnement semble inéluctable et à terme mortelle. Car il ne suffit pas d’affirmer qu’il faut considérer à la fois l’homme et la nature et accorder à chacun les attentions et les soins qu’il mérite pour apporter une solution à un des problèmes les plus graves de notre temps. Lire la suite

  p. 1049-1049

Zbigniew Brzezinski : La révolution technétronique  ; Éditions Calmann-Lévy, 1971 ; 392 pages - J.-P. D.

Pour désigner ce que d’autres appellent l’ère postindustrielle, Zbigniew Brzezinski a forgé ce néologisme, composé de « technologie » et d’« électronique » qui sont selon lui les deux moteurs principaux de la transformation présente et à venir des sociétés les plus développées. Ce qui distingue la société technétronique naissante de la société industrielle qui l’a précédée, c’est que dans celle-ci le progrès technique était appliqué principalement à accroître la capacité de production et n’avait que des effets résiduels sur les conditions de vie des individus et des sociétés, alors qu’à l’avenir il sera de plus en plus utilisé directement pour modifier ces conditions. Lire la suite

  p. 1049-1050

Wilfried Daim : Le Vatican et les pays de l’Est  ; Éditions Fayard, 1971 ; 244 pages - M. M.

Des dizaines de millions de catholiques de l’Est européen vivent depuis 1945 dans des États à direction communiste, tandis que dans le monde occidental s’affrontent les idéologies chrétienne et marxiste. De cette double expérience, l’auteur de l’ouvrage, l’essayiste autrichien Wilfried Daim, qui se dit militant du catholicisme de gauche, fait un bilan conforme à ses idées personnelles et en tire pour l’avenir des conclusions qui paraîtront à beaucoup pour le moins hâtives et risquées. Mais il est intéressant de voir définir sur ce vaste sujet une attitude qui secoue fortement les positions, incontestablement aujourd’hui dépassées, de beaucoup de chrétiens qui s’en tiennent encore aux mythes trop commodes de « l’Église du silence », même si certaines schématisations, qu’elles touchent le passé ou le futur, ne semblent pas toujours suffisamment fondées. Lire la suite

  p. 1050-1051

Claude Delmas : Armements nucléaires et guerre froide  ; Éditions Flammarion, 1971 ; 179 pages - J.-P. D.

Le petit livre de Claude Delmas a toutes les qualités d’un bon aide-mémoire sans être seulement cela. Il comporte une chronologie détaillée des événements internationaux de 1945 à 1963, et, en seconde partie, une série de documents et d’analyses portant sur des points historiques précis qui vont du Plan Marshall au rôle de la Chine dans la guerre froide, en passant par les origines de la bombe à hydrogène et ceux de la crise de Cuba. Dans sa première partie, Claude Delmas expose brièvement et avec clarté les périodes successives de la guerre froide et le rôle joué par l’état des armements nucléaires dans l’évolution de celle-ci. Lire la suite

  p. 1051-1051

Inaugurant une nouvelle collection de livres d’histoire, celui-ci, dû à un professeur tchèque enseignant aux États-Unis, offre, dans son édition française, la matière de deux ouvrages précédemment parus en langue anglaise. C’est une œuvre de haute érudition historique, accompagnée d’une très abondante bibliographie. Lire la suite

  p. 1051-1052

Jean Lacouture : Nasser  ; Éditions du Seuil, 1971 ; 350 pages - H. N.

C’est dévoré par une passion exclusive que, simple officier d’état-major, Gamal Abdel Nasser commet en 1952 le rapt de l’Égypte. C’est brûlé d’une même dévotion que le 1er octobre 1970, un peuple en transe s’empare de la dépouille de son maître au lendemain de sa mort à laquelle personne ne veut croire. Lire la suite

  p. 1052-1053

André Malraux : Les chênes qu’on abat  ; Éditions Gallimard, 1971 ; 296 pages - André Nolde

Toute la presse écrite et parlée, les quotidiens et les revues, la radio et la télévision, ont réservé une large place à l’événement littéraire – et dans une certaine mesure politique – que constitue la récente parution du dernier ouvrage d’André Malraux. Les critiques les plus réputés et les plus qualifiés ont scruté, analysé, cité et paraphrasé à loisir ce message, certainement exceptionnel, de notre plus grand écrivain vivant. Lire la suite

  p. 1053-1054

Jean-Claude Pomonti et Serge Thion : Des courtisans aux partisans. La crise cambodgienne  ; Éditions Gallimard, 1971 ; 392 pages - Jean Némo

Les événements d’Extrême-Orient ne peuvent être interprétés ni expliqués suivant la logique du raisonnement occidental ; ils appartiennent à un monde de pensées et de conceptions tellement différentes que le lecteur qui ne connaît pas le Cambodge sera sans doute désemparé et atterré de la description qu’en font les deux auteurs. Celle-ci est certainement discutable, mais elle a le mérite de tenter d’exposer, à partir des données sociologiques et psychologiques locales, les raisons du coup d’État de mars 1970 contre le prince Sihanouk et des comportements divers qu’il a provoqués dans l’intelligentsia et dans la masse paysanne cambodgienne. Lire la suite

  p. 1054-1054

Maurice Schumann : Le rendez-vous avec quelqu’un  ; Éditions Julliard, 1970 ; 188 pages - H. N.

La mort dans un camp d’extermination juif cesse tout à coup d’être anonyme. Obsédé par le dernier regard d’un vieil homme que l’on pousse vers la chambre à gaz, un jeune nazi tente, la guerre finie, de se suicider. Il fera de son sauveteur, un médecin français dont le destin meurtri croise le sien, le légataire de son remords. Ainsi l’objet de ce remords pourra-t-il survivre. Lire la suite

  p. 1054-1054

Pierre Dunoyer de Segonzac : Le vieux chef. Mémoire et pages choisies  ; Éditions du Seuil, 1971 ; 250 pages - H. T.

En juillet 1940, un officier de cavalerie motorisée qui, avec ses chars, avait tenu tête aux Allemands, tire les conclusions de la défaite : il faut reconstruire une société, et pour cela il faut refaire des hommes. Ce capitaine de 34 ans qu’on baptisera « le Vieux Chef », installe une École des Cadres qui va devenir un haut lieu de la fidélité française. À Uriage, on expérimente une vie communautaire et des méthodes pédagogiques globales, on recherche la voie d’un humanisme capable d’affronter les révolutions du XXe siècle. Lire la suite

  p. 1055-1055

Anonyme : Un observateur à Moscou  ; Éditions du Seuil, 1970 ; 256 pages - Jean Némo

Publié en langue anglaise en 1969, puis traduit en français, ce livre décrit la vie quotidienne en URSS, et notamment à Moscou et à Leningrad, au moment de l’affaire de Tchécoslovaquie d’août 1968. On peut se demander pourquoi l’auteur a tenu à garder l’anonymat, malgré les raisons qu’il donne, car de nombreux ouvrages du même genre ont été récemment publiés en Occident sans que leurs auteurs aient caché leur nom et leur nationalité. On trouvera une opinion personnelle sur des faits qui sont généralement connus : l’apathie de l’opinion publique russe dans son ensemble vis-à-vis de tout ce qui ne regarde pas immédiatement sa vie matérielle, la résignation de moins en moins admise des intellectuels, qui ne forment qu’une très faible minorité dans la masse de la population, les conditions de vie qui sembleraient précaires en Occident mais que les Russes acceptent comme ils acceptent leur long et froid hiver, l’omniprésence de la police, la difficulté de communiquer réellement avec les ouvriers et plus encore les paysans russes, pratiquement rejetés hors du cercle étroit que peuvent explorer les Occidentaux résidant en URSS. Lire la suite

  p. 1055-1056

Revue Défense Nationale - Juin 1971 - n° 301

Revue Défense Nationale - Juin 1971 - n° 301

Il n'y a pas d'éditorial pour ce numéro.